Pourquoi le développement est apparu dans l'évolution ?

Sp Ar Agro 35M Asari floutéLa première séance du projet Speeding Arrow était dédiée à la prise de contact : les jeunes ont tout d’abord rempli un questionnaire qui permettra de mettre en lumière leur vision de divers sujets : la science et en particulier la biologie, la place de l’humain dans le règne animal, l’expérimentation animale, la recherche et ses métiers.

(Crédit : Muriel Asari)

Puis, les intervenants du jour se sont présentés, chacun expliquant son parcours, avec les études et les éventuelles vicissitudes, les différents postes occupés et ses fonctions dans son poste actuel. Un moyen de montrer aux élèves l’humain dans le personnel de recherche, et d’ouvrir aux questions pour ceux qui seraient intéressés par mieux connaitre les métiers de la recherche.

 Marie  Pierre  Michel 1  Michel 2

 

Michel Raymond1, l’orateur du jour, a ensuite fait réfléchir les élèves sur la question : "pourquoi le développement est-il apparu dans l’évolution ?". Les unicellulaires n’ont en effet aucun besoin de développement. Ils se reproduisent à l’identique ou quasiment, une cellule donnant deux cellules capables de se reproduire à leur tour directement. En revanche, les multicellulaires sont composés de cellules reproductrices, mais aussi d’un grand nombre de cellules non reproductrices, qui se "sacrifient" pour aider les cellules reproductrices à atteindre leur but : participer à la création d’un nouvel individu. Cet évènement est apparu plusieurs fois au cours de l’évolution : il existe par exemple des plantes, des champignons et des animaux multicellulaires, alors que l’ancêtre commun de ces 3 embranchements est unicellulaire. L’étude de ce passage de l’unicellulaire vers le multicellulaire se fait actuellement en particulier sur des espèces capables de passer de l’un à l’autre de ces modes de vie selon les conditions extérieures. Michel a présenté comme exemple le cas de Dictyostelium discoideum, une amibe qui peut vivre sous les 2 formes. Cet exemple a permis aux étudiants de réfléchir de manière concrète aux avantages et aux inconvénients des 2 formes de reproduction.

Durant les dernières minutes de la séance, Marie Péquignot a présenté aux élèves quelques notions de développement, avec une présentation des premiers stades de développement, la formation du tube neural et des somites. Un petit amuse-bouche en attendant la prochaine séance, qui portera sur le développement du poisson !